Différence Canoe Kayak

Vous aimeriez expérimenter le canoë-kayak pendant vos vacances et vous hésitez entre une randonnée en canoë ou une randonnée en kayak ? Le terme canoë-kayak englobe toutes les petites embarcations de type radeau telles que le canoë, le kayak, mais également le raft et la pirogue. Toutefois, il existe des différences entre le canoë et le kayak : nous vous expliquons lesquelles !

Le canoë et le kayak : les points communs

Le canoë et le kayak sont deux embarcations sans moteur que l’on dirige à l’aide d’une pagaie. On les reconnaît à leur coque allongée. Elles sont généralement employées pour parcourir des cours d’eau comme des fleuves et des rivières, ainsi que des étangs et des lacs. On trouve parfois aussi ces activités en bord de mer.

On peut naviguer seul ou à plusieurs, en autonomie ou avec un moniteur de canoë-kayak. Certains pratiquent ces activités pour se promener ou pêcher ; d’autres dans le cadre d’une compétition sportive.

Des origines différentes

Les premiers canoës ont été inventés par les autochtones amérindiens. À l’époque, la coque était taillée dans un tronc d’arbre. 

Les kayaks ont été conçus et utilisés en premier par autochtones du nord de l’Amérique, et en particulier par les Inuits du Groenland, de l’Arctique canadien et de l’Alaska. Ils étaient constitués de bois flottant et de peau de phoque.

Des caractéristiques différentes

Les canoës sont ouverts, et dans la plupart des cas, ils possèdent plus d’espace que les kayaks pour stocker du matériel, ce qui les rend plus adaptés aux longues randonnées et au bivouac.

Traditionnellement, les kayaks ont été conçus pour la mer. Ce sont des embarcations plus fuselées et souvent plus légères que les canoës. Certaines possèdent une jupe imperméable tandis que d’autres sont ouvertes. 

Deux types de pagaie

À bord d’un canoë, il faut ramer d’un côté en suivant la technique du col de cygne. Par conséquent, cette activité se pratique avec une pagaie simple comportant une seule pale plate et une poignée (l’olive).

À bord d’un kayak, il faut ramer des deux côtés avec une pagaie plus longue et double, incurvée à chaque extrémité.

Une façon différente de s’installer en canoë et en kayak

À l’origine, le canoë se pratiquait à genoux, ce qui facilitait la navigation en eaux vives. Aujourd’hui, afin d’optimiser le confort à bord, la plupart des rameurs sont installés en position assise, sur un banc.

Dans un kayak, les rameurs sont assis avec les jambes allongées, légèrement fléchies. 

Des avantages et des inconvénients différents

Le canoë est une embarcation stable, appréciée pour son espace de stockage. À bord, les rameurs bénéficient de plus d’espace, ce qui leur permet de changer facilement de position. Si entre le point de départ et le point d’arrivée du parcours en canoë-kayak vous avez prévu de bivouaquer, nous vous conseillons ce type d’embarcation.

La légèreté et la forme fuselée du kayak font de lui une embarcation plus rapide, plus facile à diriger en ligne droite et plus simple à transporter. Par ailleurs, il apporte aux rameurs un meilleur soutien lombaire. Néanmoins, le kayak s’avère plus instable que le canoë.

Vous souhaitez faire une excursion en pleine nature ? Nous répertorions les plus endroits à parcourir en canoë-kayak 😉