Le vol en montgolfière étant une activité qui se réalise à plusieurs mètres d’altitude dans les airs, on est en droit de se demander si cela a une incidence sur le vertige. Certaines personnes pourraient en effet redouter cet aspect au sein de la nacelle, mais il faut savoir qu’il n’en est rien.

Aucun vertige pendant le vol en montgolfière

Lorsqu’on réalise à quelle altitude vole une montgolfière, on est déjà loin sol. Sous le ballon, nos pieds ne sont qu’en contact qu’avec la nacelle. Aucune sensation de vertige ne se fait ressentir. Le vertige survient seulement quand le corps est appuyé sur un élément solide mais que les yeux présentent au cerveau le vide qui se déploie devant lui.

Le vertige est dû à l’oreille interne, et au système vestibulaire qui s’y loge. Celui-ci oriente et assure la posture corporelle. Sans connexion avec le sol, il n’existe pas de « ligne » qui indique au cerveau d’appréhender la hauteur du paysage, qu’il s’agisse d’un vol en montgolfière en hiver ou en été.

Une expérience en douceur sans mal de l’air

Quel que soit l’âge pour un vol en montgolfière, n’ayez aucune crainte quant au vertige. Pour beaucoup, la peur du vide se dissipe rapidement après le décollage de l’engin. C’est une expérience plutôt douce, puisque le ballon de la montgolfière se déplace en même temps que la masse d’air. Ainsi la nacelle ne « bouge » pas, ce qui évite également d’avoir le mal de l’air.